Cartographier& Impliquer


La consolidation de la maîtrise du risque infectieux

Pourquoi ?


Cette phase d’accompagnement vient proposer des contre-mesures ou des améliorations de la gestion des risques infectieux, cherchant à développer une démarche vertueuse de protection des salariés, des parties-prenantes et de la production.

Quelle méthode ?


Risk&Vir accompagne l’entreprise dans l’élaboration d’indicateurs de vigilance et d’impact et propose des aménagements sur les postes identifiés vulnérables lors de l’audit.

Risk&Vir apporte le regard scientifique utile à l’intégration du paramètre « risque infectieux » dans les outils de pilotage. Les équipes de Risk&Vir mettent en œuvre les outils utilisés pour la gestion des évènements infectieux décrits dans le module d’approfondissement.

Pour quels objectifs ?


Concernant les vulnérabilités humaines

Organiser un rappel à propos des risquesen utilisant les supports de Risk&Vir

Être en mesure de repérer et d’identifier le type d’évènement sanitaireen utilisant les indicateurs et les outils de pilotage

Être en mesure d’utiliser les bulletins d’informationde la veille de Risk&Vir

Organiser un rappel à propos des risques

en utilisant les supports de Risk&Vir

Identifier les équipements de protection individuels (EPI)

utiles face à la menace

Prendre en charge les facteurs de risques environnementaux

(par exemple destruction des gîtes de moustiques)

Mettre en place un plan de continuité de l’activité

(aménagement des postes vulnérables, identification des personnes ressources)

Contrôler les filières d’approvisionnement des EPIet de gestion des ressources humaines(gestion des indisponibilités)

Concernant les vulnérabilités du site

Être en mesure de repérer et d’identifier le type d’évènement sanitaireen utilisant les indicateurs propres aux vulnérabilités(exemples : gestion de l’aération, identification des gites vectorielsou des postes à risque de transmission interhumaine)

Être en mesure d’utiliser les bulletins d’information de la veille de Risk&Viret de transposer l’information sur les points de vulnérabilité(exemples : démarrage d’une épidémie de gastro-entérite, développementde cas de chikungunya ou d'autres maladies infectieuses)

Organiser de manière éco-responsable la gestion permanentedu risque vectoriel aussi bien dans l’environnement professionnel que personnel

Permettre la mise en place des mesures d’hygiène individuelleutiles dans la lutte contre le développement des maladies infectieuses

Construire un plan de continuité de l’activitéau travers de la réorganisation fonctionnelle (gestion des ressources)et opérationnelle (réaffectation de l’outil de production, être autosuffisant sur tout ou partie des EPI)